Du Lundi au Vendredi
de 10h30 à 19h00
Logo cabinet Fennas gestionnaire de patrimoine

Diversifier son PEA : Plan d’épargne en actions

Pourquoi investir dans un PEA ?

Les meilleurs PEA (plans d’épargne en actions), en gestion de patrimoine privée, peuvent proposer un rendement de 8% par an lissé sur cinq ans. A la différence du compte titres, vous ne pouvez opter que pour des actions européennes et non internationales.

Cependant, la fiscalité de cet investissement est attractive puisque durant les cinq premières années, les intérêts générés sont soumis à la flat-tax de 30% (prélèvements sociaux inclus). Puis, seulement aux prélèvements sociaux à hauteur de 17,2% en sachant que le plafond de versement du PEA est de 150.000€ / personne et donc de 300.000€ pour un couple.

Également, le PEA-PME est cumulable avec les mêmes modalités fiscales, mais avec un plafond de versement de 75.000€ / personne et donc de 150.000€ pour un couple. Dès lors, le PEA-PME, en plus de sa fiscalité attractive, est un placement pouvant générer un rendement significatif. De plus, le transfert d’un plan d’épargne en actions est tout à fait possible et permet de préserver la date de souscription initiale.

En termes d’investissement financier, ouvrir un PEA permet donc d’accéder à de multiples unités de compte, tout secteur confondu, à partir du moment où celles-ci relèvent de sociétés dont le siège social est dans l’union européenne. Au même titre que pour le PER, l’assurance vie, les comptes titres ou le FCPR, nous vous donnons toutes les clés pour réaliser le meilleur placement possible.

Quel est le fonctionnement d’un plan d’épargne en actions ?

Le PEA regroupe un panier d’actions européennes qui sont choisies soit par vous-même, votre banquier, votre conseiller en investissement financier ou bien alors une société de gestion.

Avant 5 ans, tout retrait entraine la clôture de votre plan d’épargne en actions sauf dans des cas bien spécifiques :

Reprise ou création d’entreprise ;

A partir de la 5ème année, vous pouvez effectuer un retrait partiel et/ou réalimenter votre PEA sans que celui-ci ne soit clôturé tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse puisque vous ne serez redevable que des prélèvements sociaux sur les plus-values mobilières réalisées.

Quels sont les frais d’un PEA ?

Prévu par la loi Pacte en 2019, le plafonnement des frais du PEA est entré en vigueur le 1er juillet 2020 et l’AMF veille au respect de cette mesure.

Plusieurs catégories de frais peuvent intervenir dans votre PEA :

Ainsi, avec le plafonnement des frais, il ne faut pas hésiter à transférer son PEA afin de pouvoir obtenir une meilleure allocation tout en préservant une fiscalité avantageuse au-delà des cinq ans de détention.

Combien peut rapporter un PEA ?

Tout va dépendre du panier d’actions sélectionnées et de l’évolution de la santé financière des entreprises retenues. S’agissant d’actions, il n’y a pas de garantie en capital, d’où le choix de nombreux investisseurs de laisser des professionnels gérer leurs fonds et de les arbitrer au moment opportun en fonction de la situation. De manière lissée, vous pouvez prétendre avec votre PEA à un rendement, sur 5 ans, de l’ordre de 6% à 8% par an.

Le rendement fait souvent partie des premières attentes des investisseurs puisque la prise de risque entreprise laisse espérer une revalorisation positive de ses titres détenus. Aussi, le PEA, en plus de la visée d’un fort rendement, permet une liquidité pratiquement immédiate de son épargne et retirable à tout moment une fois le délai de 5 ans dépassé.

En somme, c’est la qualité de sélection de votre portefeuille qui pourra permettre des performances honorables avec une veille active pouvant donner lieu à un arbitrage des valeurs retenues. Contactez un de nos CGP à Paris pour aider dans cette démarche.

Faut-il choisir un PEA ou un compte-titres ?

Le PEA et le compte-titres sont cumulables et il est recommandé d’y avoir recours pour une meilleure diversification.

Le compte titres ne possède pas la fiscalité avantageuse du PEA passée la 5ème année puisqu’il reste sous la fiscalité du PFU durant toute sa durée de vie.

En revanche, il permet d’intégrer des actions internationales et donc d’accéder à des actions auxquelles vous n’auriez pas pu souscrire au sein de votre plan d’épargne en actions tout en ayant aucun plafond de versement ni contrainte de déblocage.

Enfin, un compte titres peut être transmis du vivant aux enfants et rentre dans le cadre de la donation légale, à hauteur de 100.000€ par parent et par enfant, valable tous les quinze ans. Le PEA, quant à lui, ne peut pas être donné et devra d’abord être clôturé, puis rebasculé en compte-titres avec, au préalable, la taxation des éventuelles plus-values.

Le rôle du CGP est de se maintenir informé en permanence de l’évolution de chaque spécificité pour chaque produit de manière à produire un conseil avisé et expert à son client en tenant compte de ses projets de vie.